Violette et le Pélican : “En 4ème, ma fille Violette émet le souhait de faire du théâtre…”

Classé dans : #CourAuxAdos2020, Actualités | 0

Violette et le Pélican

En 4ème, ma fille Violette émet le souhait de faire du théâtre. Peu de temps après, nous assistons à la représentation de Cash Cache, joué par le théâtre du Pélican. Nous sortons enthousiastes et je suis bluffée par le travail fourni par cette troupe d'adolescents, la justesse de leur interprétation, la qualité du texte, de la mise en scène. Je dis alors à ma fille que si elle veut toujours faire du théâtre, c'est là qu'elle ira.  Nous sommes en 2013 ou 14, Violette rentre en 3ème, elle a 15 ans et s'inscrit au Pélican. Elle y restera 4 ans, jusqu'à son bac.

Violette a beaucoup appris dans cette troupe. Elle a grandit avec eux.

Adolescente à la fois volubile et profonde, elle a appris à canaliser son énergie et son caractère passionné. Elle a appris à respirer, à ressentir les mots et, au delà, à se sentir elle-même à travers le texte. Sa posture, son éloquence ont changé.

Humainement, elle a mûri encadrée par des adultes respectueux et bienveillants. Exigeants aussi. Le Pélican fonctionne comme une troupe passionnée qui tend vers un but ultime, jouer une pièce sur scène où chaque adolescent trouve sa place et devient un maillon essentiel du processus de création. Cet esprit d'équipe est définitivement structurant pour des jeunes qui ne se sentent pas toujours à leur place dans le monde qui les entoure. L'engagement que Jean-Claude leur demande est aussi entier que la confiance qu'il leur offre.

 

Violette se sentait un peu différente, un peu solitaire au collège. Au Pélican, elle faisait partie d'un groupe dont elle était fière. Elle a gagné de la confiance en elle, s'est fait des amis qu'elle a toujours maintenant. Pendant 4 ans, le Pélican a été sa bulle, son refuge, l'endroit où elle se sentait aussi bien qu'à la maison.

Violette a 20 ans maintenant. Elle a développé une passion pour le théâtre qui ne la quitte pas. À Lyon où elle a poursuivi ses études, elle a continué à jouer. L'été, elle travaille au TNP de Lyon, au Festival d'Avignon. Actuellement au Chili, elle va démarrer un stage de communication de 4 mois dans un des plus grands théâtres de Santiago. Elle dévore les pièces, connaît les auteurs, les metteurs en scène.

C'est elle qui me conseille maintenant. Quand elle passe à Clermont, elle passe toujours au Pélican, saluer les personnes qui y travaillent. Elle a gardé pour la troupe du Pélican une reconnaissance profonde, et un amour sans faille.

En tant que maman, permettez-moi d'exprimer moi aussi toute ma gratitude envers le Pélican pour avoir accompagné ma fille tout le long de cette étrange révolution qu'est l'adolescence.

Merci de tout cœur et bonne continuation !

Noémie, maman de Violette.