Une émancipation de la jeunesse par la culture

C’est dans une démarche d’éducation artistique et culturelle singulière que le Théâtre du Pélican reçoit chaque année des jeunes pour leur permettre de participer à des projets dramaturgiques. Plus qu’une école de théâtre c’est une école de la vie où les jeunes font des rencontres souvent inoubliables. Ils répartissent le temps passé à la Cour des Trois Coquins entre travail du texte avec les metteurs en scènes et temps libres.

Durant les temps de travail. Ce sont des échanges avec les metteurs en scène où chacun y parle de sa conception de la pièce. Les comédiens doivent prendre conscience de ce qui se joue au travers des dialogues qu’ils interprètent, des enjeux, des intentions et des subtilités de leurs personnages …

Cela passe d’abord par une immersion dans un univers, l’univers arabo-musulman pour ce qui est de la pièce La carte des routes et des royaumes. Il est en effet important pour nos participants de bien comprendre les enjeux de cette civilisation et les petites histoires qui y sont racontées dans l’histoire du texte et la grande histoire.

Mais cela passe aussi par une sensibilisation de Jean-Claude Gal à aller chercher par soi-même des résonances avec ce qui se passe dans le monde, pour nourrir les intentions de jeu.

C’est aussi un groupe qui s’anime lors des temps libres. 30 adolescents qui se retrouvent en salle Renaud pour discuter, prendre de l’avance sur leur travail scolaire, jouer aux échecs, manger ensemble … Plus qu’un projet artistique, c’est aussi un projet pédagogique et social qui est mis en place par la présence de toutes ses composantes. Une aventure qui incite à évoluer et à se requestionner en temps qu’individu dans un groupe et dans le monde …

Alexis Guillon-Cottard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *