Let youth act on!

Le Théâtre du Pélican (France), Das Letzte Kleinod (Allemagne), Théâtre Glej (Slovénie), Théâtre national de Nova Gorica (Slovénie), The Albany (Royaume-Uni) et le Théâtre delleAli (Italie) s'associent pour mener un projet européen de théâtre et une exposition digitale pour les jeunes autour de la question de la migration et de la citoyenneté européenne.

L'adolescence reste un défi essentiel pour l'Europe. C'est à cette période de la vie que se cristallise les forces idéologiques les plus controversées et divergentes. Dans le contexte actuel, des signes d'un positionnement idéologique plus radical - montée des extrémismes, menace des intégrismes religieux... - se font coutumiers et trouvent en la jeunesse une cible idéale. Une prise de position contrastée se fait également jour dans la communauté européenne vis à vis des migrants dont on sait que de nombreux mineurs et adolescents arrivent seuls.
Les mouvements démographiques font et vont faire des migrations, un phénomène constant pendant des décennies. La jeunesse y est prépondérante : de plus en plus de mineurs, de jeunes adolescents et de tous jeunes adultes - tentent leur chance de l'exil, fuyant les conflits ou la pauvreté. Tout comme les jeunes étudiants ou jeunes diplômés, qui, ne trouvant pas de travail dans leur pays d'origine, se voient contraints de le quitter pour espérer travailler ailleurs.
Nous souhaitons inscrire notre démarche dans ce contexte et chercher les moyens artistiques de rétablir un dialogue avec cette jeunesse à la dérive ou en quête d’identité, qui, en expérimentant toutes sortes de voies, peut se faire happer par des idéologies dont elle ne maitrise pas tout le sens. Pour ce faire, nous souhaitons travailler à la construction d'un langage et d'une Histoire commun(s). Ce langage et cette histoire seront la base d'une nouvelle Babel, où tous les jeunes gens pourrons se retrouver et dialoguer ensemble, quelles que soient leurs nationalités, leurs origines, leurs situations, leurs religions, leurs opinions... Car participer à notre projet permettra à la jeunesse d'acquérir une nouvelle identité transnationale, une citoyenneté européenne qui lui permettra de regarder au-delà de leurs frontières d'origine.
Nos six structures ont toutes cette même volonté : dépasser la vision purement esthétique et culturelle de l'accompagnement artistique en associant, pour chacun, plusieurs partenaires éducatifs, associatifs, universitaires, ONG et autres structures œuvrant dans des domaines variés. Car le temps de recherches, de création et de dissémination (manque pas quelque chose dans cette phrase) la création de ce dialogue avec la jeunesse nécessite une rencontre ouverte aux influences de chacun tout autant qu'aux démarches partagées.
Nous proposerons ainsi six analyses distinctes à partir desquelles nous construirons une langue commune, un nouveau dialogue avec la jeunesse qui vit ou arrive en Europe. Nous associerons également un partenaire tunisien pour que le pont entre les cultures européennes et le bassin méditerranéen, lieu de passage de nombreux jeunes gens, soit bien réel et apporte un  angle plus large à la vision que nous portons sur l'éducation artistique et ses capacités d'inclusion de la jeunesse. Une éducation artistique qui se doit d'impliquer des acteurs variés pour trouver une réelle valeur structurante et rassurante pour leur avenir.

Présentation des partenaires

Les partenaires de ce projet sont représentatifs de l'Europe suivant l'axe Nord-Sud / Est -Ouest. Ainsi, France, Slovénie, Allemagne, Italie et Royaume-Uni se retrouvent pour construire ensemble une nouvelle «locomotive culturelle et sociale » en faveur de la jeunesse qui vit et arrive sur le territoire.
À l'ensemble de ces partenaires viendront s'ajouter cinq autres pays européens  : Hongrie, Pologne, Lettonie, République tchèque, Pays-Bas et Croatie ainsi que des acteurs de la jeunesse et des spécialistes de la migration et de l'intégration : associations, universitaires, sociologues, psychologues... afin de donner une dimension interdisciplinaire au projet. Il s'agira ainsi d'échanger sur nos approches et nos pratiques afin d'expérimenter de nouveaux modèles qui favoriseront le dialogue intersectoriel et proposeront des modèles socioculturels pour l'émergence d'un nouveau dialogue citoyen avec la jeunesse européenne.

Philosophie du projet

Notre expérience (participation au projet Generation to Generation soutenu par Europe Creative) confirme l'importance de l'éducation artistique dans la construction des citoyens. Nous savons qu'elle est essentielle. Nous souhaitons, à travers ce projet construire un accompagnement encore plus proche des habitants, tenant compte des bouleversements que rencontrent la Communauté européenne dans le mouvement des populations actuel et participer à une Europe plus sociale, plus proche des populations. Ces changements, ces mouvements, conjugués aux montées des extrémismes transforment nos sociétés et laissent place à une communauté mouvante, comme l'histoire de l'Europe en a connu durant le siècle dernier. C'est à un basculement social et politique auquel nous sommes confrontés.
La jeunesse a besoin d'un renouvellement, besoin de croire en une transformation du monde qui lui donnera toujours une place. Notre travail se doit d'intégrer ces exigences : participer à la création d'une communauté des peuples qui ne se referme pas sur elle-même, mais s’ouvre et profite de la mixité des nouvelles populations qui arrivent en Europe, mêlées à celles qui composent déjà nos territoires. Un peuple qui rassemble les histoires du monde.
Dès lors, nos préoccupations artistiques se doublent d'une responsabilité du « comment faire » avec ces jeunes qui arrivent sur nos territoires. Si l'on sait que l’éducation et la culture jouent un rôle essentiel dans la construction des individus, on ne mesure pas encore toutes les influences culturelles et humaines que les mouvements de populations peuvent engendrer.
Comment l'adolescent peut-il bousculer le monde ? Comment, en interrogeant les mutations actuelles, ces circulations d'individus, positionne-t-on la prochaine étape de l'Europe, un territoire où l'espoir d'une communauté des peuples puisse exister et vivre ensemble ?
Les Objectifs
> constituer dans chaque pays des groupes de réflexion avec les partenaires associés (université, sociologues, associations…) et les jeunes avec qui nous nous interrogerons sur ce que signifie : Citoyenneté européenne / Langage / Intégration / Migrations / Religion / Radicalisation / Mobilité... Cette réflexion nous permettra d’établir un dialogue interculturel et intergénérationnel servant de base à l'inclusion des jeunes les plus fragiles ou marginalisés
> établir des connexions entre les différents groupes des différents pays, par le biais des temps de regroupements (Clermont-Ferrand avril 2019), de création commune (coproduction en 2020) et de tournées, ces rencontres et ces dialogues peuvent ensuite se prolonger par le biais des nouveaux moyens de communication transmedia
> rechercher des histoires qui nous sont communes pour servir de base à l'établissement d'une nouvelle citoyenneté européenne par l'intermédiaire de la résidence d'un auteur qui donnera une parole vivante, base de la coproduction
> sensibiliser au sort des jeunes contraints de quitter leur pays pour fuir la guerre, la misère ou pour trouver du travail en associant au projet des associations s'occupant de leur accueil et/ou de leur intégration
> créer des passerelles interdisciplinaires internationales qui nous serviront de matériau et de base de recherche à l'établissement d'une vision artistique européenne commune, véritable expérimentation de ce qui pourra ensuite être possible au niveau politique et social
Nos priorités rejoignent celles de l'appel à projet Europe Creative, à savoir : Renforcement des publics - Formation et éducation / Mobilité transnationale (dialogue interculturel et intégration) / développement des publics. C'est ainsi que nous mettons l'accent dans notre projet sur la mobilité transnationale, le développement du public et le renforcement des capacités en terme de formation (nombreux échanges entre mentor, entre professionnels des différents pays) et d'éducation.

Résultats attendus

Favoriser l’émergence d’une citoyenneté européenne via les rencontres, les échanges et les dialogues entre des jeunes de différents pays, de différentes cultures et de différents niveaux sociaux
Créer un langage artistique tolérant et humaniste fabriqué par les adolescents européens participants au projet
Enrichir les pratiques en direction des adolescents au contact des autres partenaires
Participer à l’élaboration d'un répertoire théâtral européen pour les adolescents
Une meilleure connaissance des cultures de ces jeunes que nous évaluerons via l’intégration de ces différences culturelles dans les créations, ateliers…
Une meilleure appropriation et circulation d’une culture européenne par la jeunesse
Promouvoir l'intégration des différences culturelles dans les créations, les ateliers et une meilleure connaissance et appropriation des cultures
Diffuser plus largement une culture européenne pour et avec les adolescents
Créer une plateforme qui contiendra toutes les recherches, analyses, témoignages, ressources qui continueront à être nourries après le projet et serviront d'outil pour d'autres professionnels ; Evaluer le nombre et l'impact du projet sur les publics cibles (adolescents, migrants, professionnels du théâtre, professionnels du social et de l'éducation, parents, public sensibilisé).