GENERATION TO GENERATION

La rencontre professionnelle

L’adolescent acteur, spectateur, citoyen - Comment l’accompagner ? Un défi européen

Jeudi 19 mai / 14h-17h30

Ce sont d’abord les jeunes slovènes, allemands et français que nous entendrons au cours de cet après-midi de dialogue avec les metteurs en scène du Glej
theatre (Ljubljana - Slovénie), du Das Letzte Kleinod (Schiffdorf – Allemagne), du Likeminds (Amsterdam – Pays-Bas) et du Théâtre du Pélican
(Clermont-Ferrand - France).

Ces partenaires du projet européen Generation to Generation possèdent tous des structures qui travaillent en direction de la jeunesse et partagent les
mêmes préoccupations en ce qui concerne l’engagement des adolescents dans les projets artistiques, dans la vie associative, comme en tant que spectateurs.

Ce temps d’échange a pour objectif de questionner comment l’art et la culture favorisent la formation de jeunes gens capables d’opérer des choix et de
s’investir pleinement dans la société.

C’est un défi européen et bien au-delà, un sujet ultra-sensible qui doit le temps d’un après-midi rassembler les jeunes et les adultes qui en sont
responsables dans les différents temps de leur vie : parents, enseignants, artistes, responsables associatifs pour construire à partir d’une diversité
d’expressions et de points de vue des lignes de forces pour une éducation artistique à la hauteur des enjeux.


Déroulé


13h45 : Accueil


14h : Présentation du projet et des rencontres : Jean-Claude Gal, directeur artistique du Théâtre du Pélican (Clermont-Ferrand - France) ; Simon Pourret,
directeur du TRANSFO – Art et culture (région Auvergne – Rhône-Alpes – France ; Marko Bratus, directeur artistique du Glej Théâtre (Ljubljana - Slovénie),
chef de file du projet européen Generation to Generation


14h15 : Propos introductifs par Geneviève Lefaure (conseillère artistique) et Christine Leprince (psychologue). Tout au long de la rencontre, les interventions des jeunes et des metteurs en scène seront décryptées en vue de dégager des enseignements sur les pratiques d’éducation artistiques en Europe et leur rôle dans la construction citoyenne de la jeunesse.

Rencontre animée par Nicolas Bertrand, de la Compagnie Image Aiguë (Lyon) et Cécile Finot, chargée de mission Capitale
européenne de la ville de Clermont-Ferrand.


14h45 : Récits d’expériences par 10 jeunes slovènes, allemands, néerlandais et français impliqués dans les démarches artistiques proposées par Marko Bratus,
metteur en scène du Glej Théâtre ; Juliane Lenssen, responsable du théâtre-Jeunesse, Das Letzte Kleinod (Schiffdorf - Allemagne) ; Caspar Nieuwenhuis,
directeur artistique de Likeminds (Amsterdam - Pays-Bas) et Jean-Claude Gal, du Théâtre du Pélican (Clermont-Ferrand - France)


16h : Débat avec le public et perspectives pour élargir le projet à de nouveaux partenaires européens


17h : Conclusion puis échange autour d’un verre


Partenaires : La Ville de Clermont-Ferrand, LE TRANSFO

Les performances

LES PERFORMANCES

Vendredi 20 mai 14h et 20h30

Samedi 21 mai 20h30

Performance Allemande // Soudan

Avec Abdu Abdoulmaula, Wiebke Albohm, Leonie Mensel et Arved Siemssen

Mentor Zindi Hausmann

Le Théâtre « Das Junge Kleinod » raconte l'histoire de jeunes hommes soudanais qui ont pris la dangereuse route à travers le désert et sur ​​l'océan pour
venir en Europe. Ils ont laissé leurs parents et leur famille derrière eux pour affronter l’inconnu.

Des passeurs leur ont fait traverser le désert dans des camions. Sur la côte libyenne, ils ont embarqué sur des bateaux bondés. Echoués en Sicile, ils se
sont frayés un chemin jusqu’en Allemagne. Après avoir attendu à un check-point, ils ont été envoyés dans un camp de réfugiés situé dans un petit village.
L'histoire sera racontée par l’un de ces réfugiés soudanais qui a lui-même vécu cet exil ainsi que par de jeunes allemands qui feront l’expérience de cette
histoire et la réinterpréteront dans le jeu.

«Tout le monde arrive seul.

Nous ne pouvions pas venir avec toute la famille. Le chemin était trop dur.

Mon père : Vous devez partir. Fuyez d’ici. Ces gens qui veulent vous tuer.

S'il vous plaît, partez loin de moi. Parce que je vous aime. S'il vous plaît, sauvez vos vies.»

Performance Slovène // Y'a quelque chose qui manque

Avec Laura Antončič, Anna Blomstrand Andolšek, Edita Đogić, Žan Gorenc, Almedin Kajtazović, Lana Lah, Tina Malenšek, Grega Matjan et Karin Oražem

Mentors Ajda Valcl et Simona Hamer

Technicien Grega Mohorčič

La performance est une suite de courtes présentations théâtrales sur le thème de « l’absence parentale ». Chacun des jeunes artistes présentera sa propre
pièce de théâtre miniature mettant l'accent sur l'histoire, la dramaturgie et sa restitution.

Le projet se veut une expérimentation autour du solo : partir d’une idée, développer un concept, une mise en scène et jouer - tout cela sur la base des
histoires personnelles de chaque adolescent avec l'aide d’un mentor et des autres participants du groupe. Le projet est donc plus axé sur le processus de
l’expression artistique des adolescents que sur la production finale.

Performance Française // Yoan et Ulysse

d’après des extraits de Lorsqu'au petit matin parut l'aurore aux doigts de rose de Sabine Tamisier et L'Odyssée d'Homère

Avec Lina Aliani, Zoé Coupat, Antoine Flores, Cécile Gaudard, Djamil Mohamed, Margot Nugues-Schonfeld, Salama Rakotoarimalala, Valentin Roddier, Julien Sonntag
et Alice Thouilleux

Mentors Jean-Claude Gal et Thierry Robert

Yoan est un jeune garçon, sensible et solitaire. Il vit avec sa mère. Il n'a jamais connu son père. Au Collège, des garçons de son âge le maltraitent. Pour
échapper à cette vie, il s'imagine qu'il devient Télémaque et que son père est Ulysse, en miroir à ce père véritable disparu en mer, selon les dires de sa
mère. Yoan, au-delà de son quotidien d'adolescent, nous fait alors revivre les personnages antiques qui entourent le retour de "son" Ulysse, comme les
porteurs de ses espérances futures.

Au plateau, un groupe de jeunes gens mêle les paroles antiques de l’Odyssée à celles du quotidien de Yoan. Comme un écho au Temps qui semble suspendu et
qui pose toujours la même question : comment se construire en l’absence du père ? Une part de l’identité adolescente reste confinée dans ce questionnement.

Répétition Das Junge Kleinod - Schiffdorf
Répétitions Théâtre du Pélican - Clermont-Ferrand