Pour un théâtre d’insurrection poétique

Classé dans : Actualités, Education artistique | 0

Tithon de Ronan MancecUn premier livre intitulé Un théâtre et des adolescents est né voilà plus de dix ans. Il a suscité une grande attention de la part de nombreux professionnels, et il est, maintenant, une des références en matière de démarche et de parcours à l’écoute des jeunes. Bon nombre d’enseignants et de comédiens l’utilisent, notamment, comme une base de travail et de réflexion.

Plus de douze ans après, il était juste, avec l’aide, la complicité artistique et fidèle, depuis l’origine, du Service Université Culture, et le soutien des Presses Universitaires Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, de poursuivre et de partager cette démarche qui n’a fait que croître depuis. Notre projet artistique s’est développé et enrichi, trouvant de nouvelles perspectives et engendrant d’autres thématiques au regard d’une société bouillonnante. Cette fidélité à nos idées, à nos valeurs et à nos engagements au profit de la jeunesse s’est affirmée.

La société s’est, elle aussi, engagée verbalement dans un discours en faveur de ce que l’on qualifie d’éducation artistique et culturelle, et nous ne pouvons que nous en réjouir. En effet, depuis quelques années, nous entendons nombre de personnalités politiques manifester leur volonté de mettre ces termes au cœur du parcours éducatif et culturel, des élèves. Nous ne pouvons qu’approuver cet intérêt croissant, ces choix, encore faut-il que cela en soit, au sein des programmes de toutes tendances politiques confondues. Nous voyons également, dans les éditoriaux et dans les programmes, que de plus en plus de directeurs de structures culturelles – Centres Dramatiques Nationaux, Scènes Nationales, Scènes conventionnées… – et de responsables culturels, mettent l’accent sur l’importance et l’apport d’une éducation par les arts et de sa transmission culturelle.

Ce deuxième tome du Théâtre du Pélican arrive donc à point nommé. Il englobe quasiment l’ensemble des aventures que la compagnie a menées en territoire auvergnat, au moment où celle-ci rassemble un certain nombre de critères déterminants dans la reconnaissance nationale de sa démarche : Manifestation La Cour aux ados labellisée Génération Belle Saison 2017, participation à deux projets européens Generation to Generation et ID: Babylon dans le cadre d’Europe Creative Culture, référence régionale lors de réunions nationales sur le Jeune Public, publication aux Éditions Théâtrales Jeunesse et chez d’autres éditeurs des textes des vingt-trois auteurs accueillis en résidence depuis dix-sept ans. D’où l’importance de porter témoignage de l’ensemble des réflexions et des principes qui ont échafaudé notre démarche, construit sa légitimité et prouvé son exemplarité.

Extrait de la préface d’Un théâtre et des adolescents – tome 2 (Les années Pélican), de Jean-Claude Gal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *