Déjà 17 années de travail autour de l’adolescence

Classé dans : Actualités, Education artistique | 0

Théâtre du Pélican : 2001 / 2017
Un projet ambitieux depuis 17 ans…

Tithon de Ronan Mancec

Garder des traces…
Pour garder une trace de toute cette démarche, la plupart des textes dramatiques que nous avons commandés aux auteurs sont publiés aux Editions Théâtrales (cf. Publications du Théâtre).
Une partie des écrits des jeunes, avec de nombreuses contributions, le sont déjà ou le seront durant la Saison 17/18.
Les thématiques que nous avons successivement abordées – l’Intimité (Journaux intimes, Utopies, Dictionnaire amoureux), les Origines (Mémoires, Histoires, Enfances), les Engagements et Les Nouvelles mythologies – ont montré l’importance d’une réflexion forte et responsable vis à vis de la jeunesse qui reste malheureusement toujours au cœur de la tourmente du monde actuel.

S’ouvrir au monde…
De plus, depuis 2015, notre démarche s’est inscrite dans le programme Europe Creative Culture avec le projet : Generation to Generation, où 4 pays – La Slovénie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France – travaillent pour soutenir l’éducation artistique et développer une politique citoyenne européenne de la jeunesse.

Et maintenant…
Nous devons non seulement poursuivre mais intensifier nos réflexions, les accrocher à l’actualité tout en restant attaché à l’universalité du monde dans nos propos et nos créations. Notre désir est de convaincre d’autres structures culturelles de collaborer avec nous sur un nouveau cycle de réflexions afin de créer un réseau de Lieux et de Compagnies qui mènent une démarche forte en direction des adolescents et sur une thématique européenne. Nous avons déjà l’accord de La Minoterie, scène conventionnée jeune public de Dijon et La Maison Théâtre de Strasbourg. D’autres sont en cours et travaillons à de nouveaux programmes européens qui engageront plusieurs pays.

La finalité…
C’est cette prise de position et cette dynamique nationale et européenne qui forgera l’écoute et l’attention de nos concitoyens. Nous voyons se construire des projets avec des adolescents dans nombre de structures. Nous ne pouvons qu’être fiers d’avoir été l’une des premières Compagnies à croire en cette démarche.
Car, ne nous y trompons pas, c’est au cœur de cette jeunesse que se développe des réactions extrêmes et radicales. L’adolescence est attaquée. Dans le contexte actuel, des signes d’un positionnement idéologique plus radical se font coutumiers et trouvent en la jeunesse une cible idéale : montée des extrémismes, menace des intégrismes religieux, radicalisation…
Notre réflexion se doit d’analyser et de combattre ces nouvelles menaces en favorisant la création d’un « rassemblement des peuples de jeunesse » qui revendique la dignité et la croyance en un avenir « éclairé », qui ne se referme pas sur lui-même. Un rassemblement ouvert, une mixité sociale des populations nouvelles avec celles qui composent déjà nos territoires. Un rassemblement qui donnerait davantage la parole à la jeunesse, qui écrirait des histoires du monde vues par eux, sous un angle d’approches démocratiques participatives et philosophiques.

Laissez un commentaire